La récente sortie de la miniature du Golden Rocket dans la collection Hachette B&M nous donne l'occasion de préciser certains points... 

A moins d'être amateur d'aéronautique militaire, et en particulier des avions de la Royal Air Force, le lecteur de la bande-dessinée peut légitimement s'interroger sur le choix d'E.P. Jacobs concernant la couleur du fameux Golden Rocket, le bombardier stratosphérique qui permet à Blake et Mortimer de s'échapper de l'attaque surprise des Jaunes au début du Secret de l'Espadon.

JPEG - 102.5 ko

Basé à l'usine secrète de Scaw-Fell, quelque part en Grande-Bretagne, le Golden Rocket apparaît comme un prototype, doté d'équipements de pointe, ce que semblent confirmer au moins deux points : son immatriculation "GR-1" et sa livrée jaune d'or.

En effet, au sein de la R.A.F., cette couleur était communément appliquée à l'époque (depuis l'Entre Deux Guerres...) notamment sur les avions d'entraînement, de liaison, et les prototypes.

On peut donc supposer qu'Edgar P. Jacobs était au fait de ce détail...

Précisons que sur les prototypes anglais, un camouflage bicolore recouvraient en fait souvent les parties supérieures, et que leurs flancs pouvaient porter une inscription spécifique peinte en jaune, près de la cocarde, un "P" (pour "prototype") dans un cercle, avec le numéro d'identification suivi de "G" (pour "ground secure", autrement dit, surveillance permanente au sol - secret défense oblige ! -).

A noter au passage que le premier avion à réaction britannique fut le Gloster E28/39 Pioneer, conçu par l'ingénieur Frank Whittle (qui avait déposé un brevet pour un réacteur dès 1930...), et qui vola le 15 mai 1941. Il préfigure le premier jet anglais opérationnel pendant la guerre, le Gloster Meteor...

Goster Pioneer

Signalons enfin que dans le Secret de l'Espadon, l'avion de secours, designé par le code "B.32" (malgré un gros "X3" peint sur son fuselage...! NB : le préfixe "X" s'applique traditionnellement aux prototypes dans l'aéronautique militaire), est également peint en jaune  (comme d'ailleurs aussi le jet biplace qui amène Blake à l'aéodrome de Scaw-Fell, dans la version redessinée pour l'album en 1950 ) ! 

Concernant le modèle réduit de chez Hachette (N°19) :

GoldenRocket_H

Bien que globalement séduisante (de bonne taille heureusement : a priori compatible avec l'Aile Rouge...), il est hélas affublé d'un gros défaut, d'autant plus frustrant qu'incompréhensible :

- la verrière du cockpit est proéminente alors qu'elle devrait être intégrée au fuselageDe plus, ce dernier présente une déclivitée abrupte en avant de la verrière, totalement absente du modèle et pour le moins anti-aérodynamique !  

GR_NOSE

Pour le reste :

- les verrières auraient mérité d'être en plastique translucide (ou à défaut peintes en noir, et pas en vert chewing-gum !),

- les entrées d'air des réacteurs auraient pu être percées plutôt que simplement suggérées par des touches de peinture noire.

- le canon des mitrailleuses arrière est trop court (et sans amplitude).

- la soute à bombe n'est pas gravée sous le fuselage (par laquelle saute l'équipage de l'avion en perdition...). 

- la jonction des 2 demi-coques qui forment le fuselage est trop marquée...

Des défauts qu'il est fort heureusement possible de corriger, à condition d'être un tant soit peu maquettiste, et perfectionniste...  

Mr SMITH

© Jocelyn LECOCQ - Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.