Dans sa collection en cours Blake & Mortimer,  Hachette a cru bon d'éditer une miniature du taxi qui apparaît dans "Les 3 formules du Professeur Sato ", pour son n°27...

Si à nos yeux le véhicule en question présente un intérêt relativement mineur (esthétique assez banale...) - mais ce n'est hélas qu'un exemple de plus de ce que je qualifierais de "remplissage" dans cette collection... -,  il est surtout déplorable que les responsables d'Hachette se soient TROMPÉS DE MODÈLE !

ToyotaTaxi_cv

En effet, dans la BD, E. P. Jacobs nous dessine fidèlement une* TOYOTA Corona Mk II, et NON une Corona "basique" ! Certes, la production automobile japonaise de cette époque est pour le moins nébuleuse pour nos yeux occidentaux (car les importations nippones étaient alors anecdotiques en France), mais cela n'excuse pas la désinvolture d'Hachette (ou/et de ses sous-traitants) que ne rattrapent nullement les commentaires fantaisistes et indigents du fascicule adjoint...

Il suffit pourtant de comparer pour s'apercevoir des différences de carrosserie ! Voici d'abord la Corona basique (1969) qui a servi de base pour la miniature du taxi :

Corona_1969

Corona_1969_backProf

Et le modèle Mk II, contemporain mais plus haut de gamme, dont s'est inspiré Jacobs

mk2

corona-II-B

En plus des formes générales plus fluides, on note en particulier :

- le montant de custode fuyant et implanté plus en arrière de la portière. 

- la présence d'un panneau décoratif triangulaire dans le prolongement des vitres arrière.

- les clignotants en façade AU-DESSUS du pare-chocs (et non au-dessous comme sur la Corona basique)

- les feux arrière enveloppants

- un encadrement rectangulaire des phares avant...

Corona-taxi_Haut

Dans cette vignette, E.P.J. a un peu trop décalé vers l'avant les montants de la vitre arrière, et "débouché" le petit triangle en pied de custode, normalement plein >

Dans le Tome 2 de sa "Biographie du père de Blake & Mortimer", Philippe Biermé nous révèle (p.137), archives d'E.P. Jacobs à l'appui, que ce dernier a en fait photographié l'auto d'un certain Jean-Paul Vander Elst (alors jeune attaché de presse des Éditions du Lombard, à la fin des années 60, donc). Voici une de ces vues prises à la fameuse villa du Bois des Pauvres :

Corona_EPJ

(*) A vrai dire (car ce n'est relevé nulle part, à commencer dans le fascicule Hachette...! ), dans cet album, Jacobs  ne se contente pas "d'exploiter" la TOYOTA Corona Mk II pour le(s) taxi(s) (en effet, ce n'est pas toujours le même...) ! Il l'utilise également pour :

- La voiture (avec chauffeur de maître) du peu honorable Mr Tetsuro (pl. 14) >

Corona-Tetsuro

 

 

 

 

 

 

 

- La voiture de Kim, l'assistant félon du Prof. Sato >

Corona-Km

En cela, EPJ nous refait le coup du "recyclage" de l'AUSTIN A70 Hampshire présente 2 fois dans "Le Mystère de la Grande Pyramide" puis dans "La Marque Jaune" (cf. mon article dédié : "Les AUSTIN de Blake et Mortimer ") ... Sacré Edgar !

Concluons cette chronique en vous présentant cette fois d'AUTHENTIQUES miniatures de TOYOTA Corona MkII 1969, avec une information qui est accablante pour Hachette ! >

En effet, le comble, c'est qu'en 2010, Hachette Fujingaho (une antenne nippone du groupe, je présume) a édité par voie de presse une fidèle miniature 1/43e de ce modèle précis (via NOREV) ! Corona_Norev

Tomica_Corona-MkII

Toujours au Japon, on peut trouver sinon au 1/67e ce remarquable modèle

par TOMICA >

 

Mr SMITH

© Jocelyn M. Lecocq - Cet article est la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.