Sous ce titre quelque peu provocateur, un constat que j'ai pu faire en revoyant récemment des images extraites du troisième volet (épisode VI) de la fameuse "Guerre des Étoiles" de George W. LUCAS, Le Retour du Jedi (1983).

LE-RETOUR-DU-JEDIIl s'agit d'une certaine analogie qui m'a frappé entre l'architecture du monumental repère de l'ignoble Jabba Le Hutt dans les montagnes du désert de la planète Tatooine...

JabbaPalace_jedi...et celle de la villa futuriste (planche 30) que rejoint le fêlon Magon à bord de son auto à sustentation, dans l'Enigme de l'Atlantide (1955):

Villa-AtlantideLes - beaux - décors de Star Wars sont signés Ralph McQuarrie (décédé en mars 2012, à 82 ans), et n'ont sans doute pas subi l'influence des œuvres d'Edgar P. Jacobs... Néanmoins, c'est la preuve que ce dernier n'avait vraiment pas à se sentir complexé quand il déclarait, quelque peu désabusé, lors de la sortie de La Guerre des Étoiles (1977) "...à côté de ça, mes bandes-dessinées, c'est de la science-fiction à papa ! " (d'après le témoignage de Didier Pasamonik dans un documentaire écrit et réalisé par Francis Gillery, "Edgar P. Jacobs, Blake ou Mortimer ? " )

Jabba-Palace

D'une part,  le créateur de Blake & Mortimer n'avait nullement à rougir de ses scénarios, autrement plus élaborés que ceux du space opera de G. Lucas (qui a juste transposé dans le futur et sous d'autres cieux les schémas basiques des romans de chevalerie), d'autre part, il était non seulement "dans le coup" à son époque, mais souvent en avance ! Ainsi, sa majestueuse villa atlante, siège des comploteurs, trouve manifestement son inspiration dans le célèbre Guggenheim Museum de New York, du grand architecte américain Frank Lloyd Wright, alors en cours de construction (les travaux démarrèrent à l'été 1956, et il ne sera ouvert au public qu'en octobre 1959, son élaboration remontant à 1943 ) ...

Bien sûr, Jacobs a pris quelques libertés par rapport au fameux musée pour s'en démarquer : il a notamment inversé l'évasement des parois de sa bâtisse... Mais, on trouve des variations plus conformes au dessin de F.L. Wright dans d'autres décors de L'Enigme de l'Atlantide, ce qui confirme bien l'évidente filiation...

*L'architecte américain (mort 6 mois avant l'inauguration du musée) présente la maquette de son œuvre ultime >

 

flwright_Gugg-maquetteQuant au palace de Jabba Le Hutt, certains y ont vu une réminiscence des dômes du prestigieux M.I.T. de Boston, le Massachusetts Institute of Technology, conçu en 1916 par William Wells Bosworth...


*Le célèbre M.I.T.de Boston et ses dômes...

MITdomes

 

 

 

 

Quoiqu'il en soit, la villa atlante n'a rien à lui envier en terme d'impact visuel, et l'on en vient à regretter le manque d'ambition chronique des producteurs français en matière de films de science-fiction, alors que des joyaux comme L'Enigme de L'Atlantide attendent toujours l'adaptation d'envergure internationale qu'ils méritent ! 

Mr SMITH

© Jocelyn M. Lecocq - Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.