Pipe-Pyra_strip

Accessoire indissociable de l'image de Blake et Mortimer, la pipe n'en était visiblement pas pour autant familière à Edgar P. JACOBS... En effet, contrairement, par exemple, à son compatriote et contemporain SIMENON (dont d'ailleurs il appréciait l'œuvre ), l'auteur belge n'est jamais apparu comme un adepte du tabac, en général ; si ce n'est sur ce cliché où il pose ostensiblement avec divers objets de référence - dont une pipe - dans son atelier du Bois de Pauvres (publié dans le journal Tintin à l'époque de "L'Affaire du Collier ") :

Pipe_jacobs

Ce qui peut expliquer dès lors que nos deux héros britanniques s'avèrent de singuliers fumeurs de pipe, si l'on en juge par l'usage assez peu crédible qu'ils en font : ainsi, par exemple, combien de conversations-fleuves n'ont-ils pas tenues sans desserrer les mâchoires du tuyau ? Un véritable exploit physique ! Sans parler des situations mouvementées, ou des lieux insolites qui ne se prêtent guère à cette activité plutôt réservée aux moments de relaxation, en milieu favorable...

Pipe-Esp-Morti

Il est clair qu'E. P.Jacobs aura avant tout voulu conférer ainsi à ses personnages ce caractère à la fois flegmatique et distingué que l'on prête communément aux gentlemen de Grande-Bretagne, tout en s'inscrivant dans la lignée de héros plutôt cérébraux comme le fameux détective d'A.C. DOYLESherlock Holmes, qui recourait à la pipe pour s'aider dans ses complexes et intenses réflexions... Pipe_Pyra-auto

A noter que dans la biographie imaginaire de Mortimer que nous livre l'auteur dans son "Opéra de Papier ", on peut lire que les tabacs préférés du célèbre professeur sont ceux de Virginie ou du Old Navy. En revanche, rien de précisé à ce sujet concernant le capitaine Blake...Pipe-MJ_Blake

Pipe-MJ_Mort-gp

... Indice révélateur chez Jacobs, les ustensiles et  fournitures servant à la pratique de la pipe sont très rarement montrés : exceptionnellement, le capitaine Blake allume un briquet, dans le cadre approprié et cosy du Centaur Club ("La Marque Jaune")

Quant à savoir le type exact des bouffardes sur lesquelles tirent nos deux amis, je vous conseille vivement la lecture de la docte et sympathique étude de Laurent M. (sous forme de PDF*), un des animateurs du site spécialisé Fumeurs de Pipe*, qui vous en apprendra plus sur les divers modèles représentés et leur présence - plus ou moins incongrue - dans la série B. & M. (jusqu'à la reprise "L'Étrange Rendez-vous "), en soulignant avec humour l'approche respective qu'en ont eu les dessinateurs successifs (Jacobs, De Moor, Benoit, Juillard).

    ...Une image fameuse : la pipe abandonnée du journaliste Macomber, dans "La Marque Jaune".

Pipe-MJ_macomber

Pipe-Atl_Mort

Pipe_SOS_Mort

 

 

 

                                                                  ...Le coup classique de la pipe dans la poche en guise de révolver, dans "S.O.S. Météores ! "

Pipe_SOS-Blake

Pipe_PD-Blake

 

Pipe-PD_Mort

 

...Autres temps, autres mœurs : Mortimer fume la pipe sur son lit d'hôpital,  dans "Le Piège Diabolique" !

  

 

 

Pipe_AffC-Mort

Pipe-Sato1_Mort

 

 

 

 

 

 

 

...Le duo en taxi, sous la plume fantôme de Gérald FORTON, au début de "L'Affaire du Collier".

Pipe-Sato1_clone

...Vision hautement surréaliste : Jacobs affuble même d'une pipe le clone-robot japonais de Mortimer, dans "Les 3 Formules du Prof. Sato -T.1 " !

Enfin, je ne pouvais clore ce sujet sans évoquer aussi ce petit livre instructif paru en 2004...au titre de circonstance ! :

NomDunePipe

Mr SMITH

* (cliquez pour accéder au lien)

 

© Jocelyn M. Lecocq - Cet article est la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation préalable.