Au musée Hergé* de Louvain-La-Neuve (Belgique), du 22 mai au 31 juillet 2015, se tient une exposition* autour du centenaire de la naissance de Raymond LEBLANC * (1915-2008), fondateur notamment des éditions du Lombard et du journal Tintin...

Logo-Fondation-Raymond-Leblanc

A cette occasion, le visiteur pourra voir aussi quelques documents relatifs à Edgar P. JACOBS, auteur incontournable et pionnier de cette saga belge de la bande dessinée. Rappellons au passage que le premier album publié, en 1950, dans la fameuse collection de bandes dessinées du Lombard, fut le tome 1 du "Secret de l'Espadon ", début fracassant de la série des captivantes aventures de Blake et MortimerVoici une sélection commentée de clichés de cette époque révolue, intéressants à plus d'un titre :

Jacobs_lis_Tintin

Tel un collégien, E.P.J. assis parmi l'équipe du journal Tintin, dans les locaux de la rédaction à Bruxelles. Dans la réalité, il semblerait que le père de Blake & Mortimer n'accordait guère d'intérêt au contenu de cet hebdomadaire, en dehors de ses propres publications...

Jacobs_expo-Lombard_Sato

Dans les années 1970, un Jacobs pensif devant une vitrine consacrée à son œuvre dont l'essentiel est derrière lui. On y aperçoit notamment des extraits du "Rayon U" dans Bravo ! (qu'il refondra pour Tintin en 1974). Sur le panneau, 2 planches du 1er tome des "3 formules du Professeur Sato" en deux formats, réel et d'impression.

Jacobs_expo-Lombard_riant

Lors de la même exposition rétrospective dans les locaux du Lombard, un Edgar amusant ses confrères, comme à son habitude...

Magasin-Tintin-Lombard_Ninie

Sur cette vue du magasin des éditions du Lombard, outre les premiers albums de Blake & Mortimer (a priori jusqu'à "La Marque Jaune, ce qui situe le cliché entre février 1956 et octobre 1957...) en haut du présentoir (à droite), on y découvre surtout une vendeuse (à gauche) qui pourrait bien être la première épouse d'E.P. Jacobs, Léonie "Ninie" Bervelt (mariage le 27/09/1930) ! 

Ninie

En effet, celle-ci (ancienne artiste lyrique comme Edgar) avait trouvé cette place grâce à la mansuétude de son ex-conjoint, qu'elle avait pourtant quitté au lendemain de la 2e Guerre... Ninie finira par être licenciée de la librairie, et décèdera dans la misère en 1969.

Magasin-Tintin_rueLombard

 

S'agissant des albums de Blake & Mortimer, il s'avèrera au fil des ans que leurs promotion, diffusion, et qualité d'impression n'étaient vraiment pas à la hauteur de ce qu'aurait pu espérer Jacobs, notamment au regard de tout ce qui se faisait pour Tintin et Hergé chez Casterman... C'est entre autres différents avec Le Lombard ce qui le poussera à créer, avec Claude Lefrancq et Christian Vanderaeghe, les Éditions Blake & Mortimer en 1984, lorsque les droits du Lombard furent enfin levés... Pour autant, il gardera son estime à Raymond Leblanc, eu égard aux temps héroïques de la genèse du journal Tintin.

Toit-imm_Tintin

Edgar P. Jacobs, debout juste derrière Raymond Leblanc assis au premier plan, sur le toit du fameux immeuble Tintin, Avenue Paul-Henri Spaak à Bruxelles, qui fut inauguré en 1958.

pionniers-Tintin-copie

Dans cet extrait de la présentation humouristique des pionniers du journal Tintin (parue dans le n° du 25/09/1947), où E.P.J. figure en bonne place, on notera aussi la présence de Jacques Laudy, ami de Jacobs et modèle graphique avéré du Capitaine Francis Blake. Par ailleurs, il est troublant de constater une certaine similitude de silhouette entre l'autoportrait en cavalier d'Étienne Le Rallic et...un certain professeur Mortimer, tel qu'il apparaîtra dans une séquence fameuse du "Mystère de la Grande Pyramide" (1950 > 52) !

Mort-Cavalier

 

Mr SMITH

 

* cliquez pour accéder aux liens...

 

 

 © Jocelyn M. Lecocq - Cet article est la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation préalable.